INSPIRE, LIEUX INSPIRANTS, VIENS, ON RÉCUPÉRE

UNIVERSITÉ CONCORDIA ET REUTILISATION = CUCCR

cuccr-logo

Crédit photo : CUCCR

 

Aujourd’hui, je vous amène à travers une initiative qui m’inspire beaucoup, surtout de la part d’une université : Le CUCCR (Concordia University’s centre for creative reuse) un lieu qui recèle de trésors.

J’ai découvert cet endroit grâce à mon amie Nelly, elle y est allée chercher du matériel pour la ruche d’art Yelema qu’elle a crée dans le quartier Rosemont, je vous invite d’ailleurs à aller voir son projet à partir du lien.

Du coup, je me suis dit : quelle bonne idée d’aller récupérer du matériel pour mes futurs projets créatifs et trouver de nouvelles idées.

C’est alors que par une chaude journée d’été, nous voila parties avec mes deux amies pour  Le CUCCR. Venez, je vais vous montrer.

 

C’est quoi le CUCCR ?

 

C’est un centre qui réutilise des objets que l’on peut trouver au sein de l’université (vieux claviers d’ordinateurs, bois, papiers, tissus, stylos…) et qui les redonne gratuitement à toutes personnes souhaitant leur donner une deuxième vie autour de différents projets créatifs ou autres et ainsi préserver l’environnement.

Cela permet également de créer des liens auprès d’organismes, de personnes et de développer une solidarité autrement que par la vision monétaire.

Notamment à l’initiative du projet  : Anna Timm-Bottos, qui a consacré sa recherche de thèse sur des espaces similaires de centre de réutilisation au Canada, ce qui a inspiré le projet.
Sa mise en place est passée par plusieurs étapes : la recherche de
financements, la création de partenariats avec différentes facultés, dont le réseau des ruches d’art pour récupérer du matériel et créer des liens, la recherche d’un espace au sein de l’université et sa mise en place concrète grâce à des bénévoles.

Comment ça se passe ?

 

espace cuccr tissus materiel papier bois

 

  • En fait, au sous sol de l’université, un espace a été aménagé pour stocker le matériel et accueillir les personnes.
  • Tout le monde peut venir en bénéficier, il suffit de s’inscrire en tant que membre.
  • L’inscription et la récupération d’objet est totalement gratuite, il suffit ensuite de peser le stock que l’on a choisi afin qu’ils puissent collecter des données pour leur statistique ; l’objectif est de donner une deuxième vie à ses objets.
  • Il est également possible de devenir bénévole dans leur équipe.
  • Au niveau du matériel, ils acceptent seulement les dons d’objets de l’université.

 

Je vous fais une petite visite

 

rangement, fils, boutons, bobines, craie

 

 

tissus, rouleaux de tissus, papier

 

Ça c’est moi et mes amies là bas : « eh mais regardes ces touches d’ordi, ça serait génial pour écrire des mots? » « ah regardes ces diapositives, genre on pourrait faire des frises sur la fenêtre, ça serait trop jolie. » « oh lala des morceaux de bois, trop de choses à faire avec. » oh des morceaux de casse têtes, oh des bouts de poignées de portes, oh du tissus, oh des livres  et oh plein de choses…C’est comme si on découvrait mille et un trésors.

On serait restées 5 minutes de plus et on aurait pu refaire la déco de ton salon.

 

Autant vous dire que ça peut faire beaucoup d’objets qui se retrouvent entre les murs d’une université.
En fonction des domaines d’études, tout un tas d’objets gravitent, des claviers aux diapositives utilisées en géologie, des touches d’ordinateur, du plastique, des pochettes en papier, du fils, du métal et même des vieilles bobines de film.

 

 

En fait, on entends beaucoup parler de gaspillage alimentaire, ou d’objets personnels de consommation, et je me rends compte que j’entends généralement peu parler du gaspillage qu’il peut y avoir au sein d’institutions et notamment d’universités ; du coup ça fait du bien de se le rappeler par ce genre de projet.

Alors merci tout simplement pour cette belle initiative, et à toutes les personnes qui se sont impliquées.
Ça peut aussi être inspirant pour d’autres personnes qui souhaiteraient développer ce genre de projet dans leur université au Québec ou ailleurs.

L’endroit se trouve dans les sous sol de l’université Concordia à Montréal et il est ouvert le Mardi et le Jeudi de 13h a 17h.

N’hésitez pas à encourager le projet, en y passant, en partageant, ou en en parlant autour de vous.

Je vous laisse toutes les informations si vous voulez en savoir plus :

http://www.cuccr.ca/

https://www.facebook.com/CUCCR/

 

 

Et vous, avez vous des projets qui vous inspire en lien avec la réutilisation et la préservation de notre environnement ?