PRENDRE SOIN DE SOI, REINVENTE

UN PAS DE CÔTÉ POUR MIEUX APPRÉCIER SA VIE

 

C ‘est drôle ces repères que l’on se crée sans même s’en rendre compte! Ils sont là, présent tout le temps autour de toi, à travers des endroits rassurants, les mêmes gestes confortables, des routines bien connues et pendant ce temps là la vie continue.. sauf … quand tu décides comme moi de faire un pas de côté dans ta vie.

Mon pas de côté c’est choisir de quitter Montréal pour 4 mois pour reprendre des cours sur la vidéo; depuis 2ans j’habitais à Montréal de façon stable, j’avais mes habitudes, je repassais dans les mêmes rues, j’allais voir mes amies, j’avais des coin favoris, bref c’était mon chez moi;

Mais ce chez moi commençait à me peser, je n’arrivais plus à savourer la vie à Montréal, j’en avais marre du bruit, je voulais être en nature, prés de l’eau et j’avais cette envie d’apprendre à exprimer mes idées en vidéos! Pour moi, la vidéo, c’était uniquement un prétexte de plus à vivre la rencontre avec l’autre, à nourrir ma curiosité et à créer la vie que je souhaite, libre et à mon rythme loin des horaires 9h-5h.

Dés le moment où j’ai déménagé et où je me suis retrouvée seule dans ce demi sous sol, tout mes repéres se sont envolés, disparus, rien nada wallou, le néant.

L’inconfort le plus total!

Et ça ben je ne l’avais pas prévu, je pensais que ça allait être la libération, la réalité m’a bien bousculé et je ne savais plus ce que je foutais là. Lol
C’est vraiment là où j’ai  pris conscience que c’est seulement dans les moments où tu n’a plus ce que tu as, que tu te rends compte de la saveur des choses que tu avais avant (cette phrase n’a pas l’air claire), bref t’as compris et jamais je n’aurais imaginé que je puisse vivre cela.
Je ne sais toujours pas si je suis à la bonne place dans ce que je fais actuellement; j’ai l’impression en ce moment de devoir réapprendre à marcher avec moi même (là je viens de te sortir la phrase de dingue) et de me prendre par la main tous les matins pour ne pas oublier de m’écouter et faire des choix plus conscients.

La bonne nouvelle je crois c’est que j’apprends à me rencontrer, alors oui dés fois une partie de moi se sent loin physiquement des gens qui me soutiennent et en même temps, j’ai l’impression d’essayer de  m’entendre à l’intérieur, comme si je m’observais et que je reculais pour analyser mon fonctionnement.

Aussi, j’ai réalisé que j’avais besoin d’organisation dans mes idées, et que j’avais envie de faire mon bilan et de planifier ma direction pour 2019! ce que j’ai réussi à faire en rechignant!Bref j’essaye!

Alors aujourd’hui tous les jours je me pose cette question: Comment développer mes propres repères rassurants internes qui ne vont dépendre ni de quelqu’un, ni d’un pays, ni d’une ville? Car quand tout s’effrite autour de toi, que reste t’il au final?

Toi et seulement toi.

Ce que j’apprends en ce moment, c’est développer mes ressources intérieures qui vont me donner de l’énergie.
Alors, je fais le choix en ce moment, pas aprés pas, de nourrir ce qui fait joie à mon cœur : écrire les pages du matin d’aprés le livre de Julia Cameron Liberez votre créativité, méditer quand ça me tente, planifier mes projets à court et long terme, lire mes livres préférés, me concentrer sur le blog et mes prochaines idées de rencontres inspirantes!

Tu sais comme une sorte de sac anti panique qui fait chaud à ton cœur, des choses qui à l’intérieur vont t’apporter de l’énergie, des petits mots de tes proches, des choses symboliques pour toi, ton livre préféré ; bref autant de choses pour réaliser l’essentiel de ce que l’on a déjà.

Je ne sais pas si j’ai bien fait de m’embarquer dans cette formation loin de mon chez moi mais en tout cas ce que je sais c’est que ça m’aide profondément à me montrer toujours et encore plus ce que je veux vivre et ce que je ne veux plus dans ma vie, à affiner mes choix pour être toujours plus proche de ce qui fait sens pour moi et de quelle façon je veux filmer et rencontrer les gens.
Aprés 6 ans dans le social à suivre des horaires précis, pour aucune raison aujourd’hui, je ne pourrai revenir en arrière, mon corps ne le supporterait pas,  lui qui avait tellement du mal à passer la porte de chez moi pour aller travailler il y a encore quelques mois, non ce que je veux aujourd’hui c’est contribuer au monde et me lancer dans l’entreprenariat plus humain, libre et à mon rythme!

Les mauvais choix ne sont pas vraiment des mauvais choix, c’est seulement des choix qui t’aident à voir ce qui est le plus précieux pour toi et donc ce n’est pas échouer c’est juste explorer pour mieux se réaliser dans cette vie!

 

Et toi il y a quoi en ce moment dans ton sac anti panique? Dis moi le en commentaire.