EXPLORE, VOYAGES ET BELLES DÉCOUVERTES

AU COIN D’MA RUELLE

belle vue d'une ruelle ombragée et ensolleillée

Petite ruelle dans le quartier Rosemont

 

Aujourd’hui, j’avais envie de vous amener avec moi au travers d’une de mes balades favorites à Montréal : Les ruelles.
J’avais aussi envie de vous partager toutes mes petites trouvailles.
Ça fait longtemps que je me dis que les ruelles sont des fabuleux lieux de traverses qui regorgent de petits trésors cachés qui ne demandent qu’à être découvert (c’est plus mieux, un trésor quand c’est partagé! Ah oui et j’ai décidé que c’est plus mieux, ça se disait maintenant).

J’ai découvert ces lieux, il y a 6 ans quand je suis arrivée à Montréal, et depuis dés que je peux j’emprunte ces passages.
Pour la petite histoire et pour ceux qui se poseraient la question, à Montréal, les ruelles ce sont des genres de mini rues qui donnent sur les portes arrières des habitations.
Dans mon quartier, il y en a quand même beaucoup, alors j’ai le choix dans les itinéraires, je peux la choisir en fonction de son degré de soleil, de calme, de nature, ou d’art.

 

vue d'une ruelle verte

 

A  y observer de plus prés, je me rends compte que le plus souvent possible, je prends les ruelles de façon spontanée et naturelle, il y a toujours quelque chose à y observer.

Quand je marche dans ces lieux, c’est comme une bouffée d’air frais dans la ville, tout de suite c’est plus tranquille.

Quelquefois, je rencontre une ou deux personnes, une auto par ci par la mais rien de trop bousculant.

J’échange un sourire avec la personne qui range son garage, je passe au milieu d’une fête d’anniversaire, il y a plein de jeux, les enfants jouent, ça rigolent, oui, les parents jouent aussi et jasent, il y a tout de suite plus de vie, plus de liens.

La photo du dessous m’a permise de jaser avec la personne qui habite cette maison, c’est son petit fils qui a réalisé ce paysage.

 

murale de bateau sur porte de garage

Comme à la mer

 

Alors là tout de suite je m’imagine être en vacance, au bord de la mer, les pieds dans l’eau, un petit air frais avec « chouchou, beignet » qui résonne dans ma tête.

Franchement on est pas bien là? (A dire avec l’accent du Sud)

 

 

J’adore aussi observer les garages : certains sont comme des vieux musées de l’époque où la rouille a pris le dessus comme protection des intempéries.
Je crois qu’au fond l’hiver veut laisser ses traces pour ne pas qu’on l’oublie l’été.

 

 

 

Quelquefois, au détour d’un jardin, il y a une petite ginguette tranquille installée là, bien cachée pour s’y restaurer et se célébrer.
J’avoue que j’aurais bien aimé y être invitée.

 

ambiance festive dans une ruelle

Guinguette chez Ginette

 

La ville continue de s’agiter du matin au soir, et là pendant tout ce temps, des espaces au calme attendent notre visite.

Belle invitation à faire une pause et à respirer un bon coup.

En continuant ma balade, je peux m’assoir, lire un livre ou jouer au basket, je peux aussi faire tout ça en même temps si je veux!

 

vue d'une ruelle avec banc et bibliotheque de rue

Pause détente dans une ruelle du quartier Villeray

 

Ces endroits développent mon attention, le rythme est plus lent et c’est celui qui me convient, ça me permet de prendre le temps d’observer  :

Les fleurs poussent par ci par la au gré de leurs envies, entre deux murs, sur les bordures et ça foisonne de vie là dedans.

 

abeille sur une fleur mauve

 

 

bourdon qui pollinise sur une marguerite

 

 

En continuant la balade, j’ai été inspirée par toutes les différentes formes d’expression qu’on peut y retrouver, une exposition en liberté, des couleurs qui se mélangent, le métal, le bois, les feuilles communiquent ensemble.
Ici pas besoin, d’avoir un statut reconnu ou d’être d’un certain niveau social, l’exposition est pour tout le monde, chacun peut profiter d’éveiller sa curiosité et s’asseoir pour contempler librement.

 

murale je saute dans les flaques dans une ruelle

Sauter dans les flaques et puis voila

 

De plus en plus de personnes se rendent compte de la richesse de ces endroits et ces espaces deviennent un lieu d’échange entre voisins où les citoyens y créent des espaces de jeu pour enfant (ça peut être pour adulte aussi), des échanges de services et font de la place au bacs de fleurs ; la ruelle qui donne sur ma cour en fait partie et un groupe facebook a même été crée pour en faciliter les échanges.

 

 

Chaque moment est différent, au fil des saisons, les ruelles continuent de s’adapter aux beaux arbres verts comme à la neige qui s’accumule.
Merci aux citoyens et aux écoquartiers qui s’impliquent et qui contribuent à en faire des lieux vivants, plus proche de la nature et plus sécuritaires.

De mon côté, je m’en vais continuer mon exploration à la recherche de petits trésors du quotidien.

 

 

Et vous quels sont les lieux qui vous inspirent autour de chez vous?

N’hésitez pas à me mettre un commentaire.